.    La mission de suivi technique

Le suivi technique est le cœur de métier de l’association. Les financements de la Province Nord et de la Province Iles Loyauté permettent de maintenir un réseau de techniciens sur le terrain. Les agents d’ARBOFRUITS accompagnent les producteurs au quotidien, pour les orienter et les conseiller dans la conduite de leurs vergers. Ils ont notamment un rôle d’animation, de vulgarisation, de formation, de démonstration. Ils sont avant tout des vulgarisateurs au service du développement agricole d’une zone. Leurs actions sont ainsi définies en fonction des enjeux socio-économiques de cette zone et des objectifs de développement fixés par la politique provinciale. Ceux-ci doivent être en adéquation avec les intérêts des filières suivies, et donc des producteurs que l’association ARBOFRUITS représente.

Les techniciens d’ARBOFRUITS forment et informent les producteurs, les accompagnent dans leur projet, les aident à trouver des solutions de commercialisation, assurent l’approvisionnement en plants, surveillent l’apparition de nouvelles maladies ou ravageurs, soutiennent et animent les dynamiques locales (mandarine à Canala, letchi à Houaïlou, vanille aux Iles, coprah à Ouvéa, ...). Ils participent également à la réflexion autour des stratégies à mettre en place et proposent des pistes d’action et des projets innovants. Leurs actions jouent donc un rôle dans le maintien des populations rurales par la création d'emploi et de richesses. Leur rôle est donc multiple et complexe. 

Les techniciens sont formés en interne par les coordinateurs et leurs collègues techniciens, ce qui permet d’acquérir un socle commun de compétences techniques et une même vision du développement. Nos contacts sont fréquents avec la SRA de Pocquereux (Station de Recherche Agronomique de l’IAC), notre référent technique sur le territoire. Hors Territoire, des liens ont été crées avec diverses structures agricoles : INRA Corse, CIRAD, ...

 De plus, chaque agent remplit un planning détaillé de ses actions, au jour le jour. Cela permet de suivre ses actions, notamment le détail du suivi réalisé chez chaque producteur. Toutes les visites effectuées chez les producteurs durant l’année sont enregistrées, puis comptabilisées. Elles sont classées par technicien, par lieu (tribu/commune), par sujet et par technicien.

.    Les actions en Province Nord

Les budgets alloués par la Province Nord ont permis de proposer le déploiement de :

- 1 coordinateur

- 6 techniciens

- 1 aide-technicienne (détails ici)

En 2017, les techniciens Arbofruits basés en Province Nord ont réalisé 1085 visites chez 293 producteurs, en effectuant  862,7 jours de terrain. Ces visites sont reparties sur 133 tribus et lieux-dits situés dans 16 communes.

LES FORMATIONS

image067

Formation marcottage sur letchi (Houaïlou)

- Formations des producteurs : 

La formation s’inscrit totalement dans la stratégie de développement de notre filière, permettant de renforcer les bases techniques des producteurs et de favoriser les échanges entre les interlocuteurs, créant une synergie et une solidarité nécessaire pour son essor.

Les formations sont réalisées selon les besoins identifiés sur le terrain et les demandes formulées par les producteurs. 

- Formations diplômantes :

Tout promoteur voulant bénéficier des aides provinciales doit justifier d’un niveau équivalent au CPA.

Depuis la création du CQP,et du CPA en 2008, les agents d’ARBOFRUITS sont fortement impliqués dans la définition des besoins, l’organisation et la réalisation des formations fruitières dispensées sur la province. Ces formations sont effectuées soit dans le cadre des formations thématiques agricoles coordonnées par le CFPPA soit directement par les techniciens.

Les bénéfices de ce dispositif global (aide + formation) se font déjà sentir à travers l’augmentation des surfaces implantées et la confiance que témoignent les premiers promoteurs diplômés aux techniciens, en ouvrant à leur tour les portes de leur verger pour accueillir les formations.

- Formations/demonstrations complémentaires : 

En complément des formations thématiques financées par la collectivité, des formations et des démonstrations sont réalisées par nos techniciens au cours de l’année. Les demandes peuvent émaner des écoles ou des groupements scolaires (du primaire au BTSA), ou provenir d’un besoin commun identifié auprès de plusieurs personnes. Le technicien adapte le message technique en fonction de son public. Il peut ainsi organiser son intervention autour de la découverte d’espèce pour les enfants, alliant les premières notions agronomiques et l’apprentissage du goût et des saveurs, ou bien entrer dans des explications plus complexes des interactions sol-plante.

L'ORGANISATION DE DEPLACEMENTS DE PRODUCTEURS

Les déplacements chez d’autres producteurs créent des espaces de rencontre. Cela leur permet d’échanger sur leur itinéraire technique, leurs pratiques culturales, les solutions apportées à des problèmes récurrents, le partage des expériences acquises sur d’autres exploitations ou lors des voyages.

C’est aussi l’occasion de tisser des liens professionnels et d’amitiés car ils partagent des visions identiques ou différentes qui enrichissent les débats.

A titre d'exemple, des déplacements ont déjà été organisés à :

- la SRA (Station de Recherche Agronomique) de Pocquereux (IAC) : permettant de découvrir les différentes espèces et variétés fruitières, ainsi que le comportement et le développement des arbres adultes. 

- la mûrisserie de Ouegoa : permettant de découvrir le fonctionnement de ce type de structure et la nécessité d'une bonne qualité des produits entrants pour un travail optimal en sortie de chambre froide.

- etc..

ACCOMPAGNEMENT DE LA PRODUCTION DE PLANTS

champs ananas   PIF

Arbofruits travaille avec des pépiniéristes afin de fournir aux producteurs des plants fruitiers (agrumes, ananas, bananes, etc..). Un suivi régulier de pépiniéres est effectué. Arbofruits apporte ainsi une aide technique, de la mise en place d'une pépinière à la commercialisation, en passant par les techniques de multiplication.

LA COOPERATION POUR LE MONTAGE DE PROJETS

Le maintien du potentiel productif provincial passe par un renouvellement des parcelles et par l’implantation de nouveaux arbres pour compenser le déclin de productivité et la mort des sujets les plus anciens.

Les projets arboricoles peuvent être couteux et leur rentabilité économique n’intervient qu’après au moins 7 années au minimum, ce qui les rend moins attractifs pour les promoteurs. C’est la raison pour laquelle la collectivité vient en aide aux prétendants en leur octroyant des aides significatives mais nécessitant certaines conditions comme le respect des critères techniques ou la participation aux formations. 

Le mise en place d’un projet est le plus souvent le résultat d’une collaboration étroite entre le promoteur, les techniciens DDEE et le technicien Arbofruits.

PARCELLES COMPORTEMENTALES DE FRUITIERS DE DIVERSIFICATION

Le projet de diversification est une application concrète du Plan d’Action Economique de la Province Nord relative au soutien de la filière fruitière, orientée vers la diversification, qui présente plusieurs intérêts :

  • Certains fruits locaux sont sous-valorisés alors qu’ils sont très rustiques.
  • Leurs productions peuvent approvisionner des marchés de niche.

D’autre part, la mise en place de ces parcelles, permettra la diffusion du matériel végétal.

Ce projet consiste en la mise en place de 12 parcelles de comportement (6 grandes de 0,5 à 0,7 ha et 6 petites – 32 arbres) comprenant des espèces fruitières tropicales peu exploitées et des espèces tempérées nouvelles (27 espèces au total, dont 8 tempérées).

L’implantation a débuté en 2011, s’est poursuivi en 2012 et quelques espèces n’ont pas encore pu être implantées (787 plants ont été livrés).

Les espèces tropicales de diversification donnent de bons résultats et les producteurs peuvent déjà en commercialiser les fruits.

Les pommiers, figuiers, pêchers et nectarines ont donnés leurs premiers fruits. A certains endroits, les pêchers et nectarines ont été très productives (plus de 100 fruits / arbres).

Les kiwi n’ont pas été implantés (problématique de fourniture en plants), la vigne et les abricotiers ne donnent pas encore, les kaki semblent mal s’adapter même si un premier fruit a été observé.

coeur de boeuf   figues

                Coeur de boeuf                                                      Figues

pommes   pêches

                      Pommes                                                          Pêches

.    Les actions en Province des Iles Loyauté

Les budgets alloués par la Province des Iles Loyauté ont permis de proposer le déploiement de :

- 1 coordinateur

- 5 techniciens (détails ici)

En 2017, les techniciens Arbofruits basés en Province des Iles Loyauté ont réalisé 530 visites chez 161 producteurs, en effectuant 1049 jours de terrain. Ces visites sont reparties sur les 4 îles Loyauté, dans 14 districts situés dans 3 communes.

LA FILIERE VANILLE

Depuis 2011, Arbofruits participe au développement de la filière vanille à chaque étape clef. Outre l'organisation des achats de vanille verte (pour plus de précisions cliquez ici), les actions menées sur la filière concernent principalement le développement et le suivi technique des vanilleraies.

Malgré un manque de technicité des producteurs et un phénomène de mode pour la culture de la vanille qui tend à s'essouffler, de nombreuses actions se sont mises en place afin de dynamiser cette filière phare. L'association Arbofruits co-anime avec la Province des Iles Loyauté, des comissions, des comités techniques et des ateliers vanille afin de regrouper les différents acteurs de la filière pour la structurer et la dynamiser. Ces différentes réunions ont permis de soulever les zones d’ombre de la filière et de lancer une réflexion sur les objectifs. Un cadre logique, décliné en fiches actions, a été mis en place. 

IMG 0060

LA FILIERE COPRAH

La production de coprah concerne exclusivement l'île d'Ouvéa. Elle y est historique et constitue une source de revenus supplémentaires non négligeable pour la population. Depuis 2011, date d'arrivée du technicien Arbofruits sur cette filière, la priorité a été d'assurer un minimum de 150 tonnes de coprah pour permettre de garantir l'activité minimale de la savonnerie par un approvisionnement régulier et conséquent. Ainsi, le technicien d'Arbofruits a une mission globale d'animation de la filière et s'attache à lever les points limitants/bloquants éventuels pour redynamiser la filière. 

La quantité produite n’a cessé d’augmenter depuis la reprise de l’huilerie-savonnerie par la SODIL et l’arrivée du technicien d’ARBOFRUITS sur Ouvéa en 2011. Cependant, en 2015, cette production connaît une première baisse qui se poursuit en 2016. 2017 présente une remontée des quantités livrées qui n’atteint malheureusement pas celles de 2015.

coprahgraph

Dans l'objectif de redynamiser la filière coprah, l'association Arbofruits participe activement aux différents actions mises en place : 

- réalisation de stages (réflexion sur le prix de revient, valorisation des produits secondaires, qualité du coprah livré),

- participation à la rédaction de la Newsletter "Les nouvelles de la cocoteraie",

- co-animation, avec la Province des Iles Loyauté, des réunions de travail coprah (cadre logique),

- mission au Vanuatu.

coprah

LA FILIERE ARBORICOLE

La filière arboricole est relativement peu développée sur les îles Loyauté. La majorité de la production se situe dans les vergers de case. Cependant, quelques producteurs tentent de développer des vergers, notamment d’agrumes à Maré. Le développement de cette filière est freiné par la difficulté d’approvisionnement en plants et intrants ainsi qu’une commercialisation complexe due à une insularité et un manque de structures commerciales. Arbofruits tente tout de même de pallier ces problèmes en travaillant activement avec le CADRL pour l’approvisionnement en plants et en intrants et avec l’UCPA de Lifou pour la commercialisation des produits.

En parallèle, les techniciens d’Arbofruits mettent en œuvre leur dynamisme et leur volonté de développer l’activité agricole des îles Loyauté en développant, avec les producteurs, des projets sur des cultures encore peu connues tel que le pitaya ou l’ananas.

Avocat canala