Cercosporiose, pyrale, charençon : d'autres maladies impactent la production de bananes, sans avoir les conséquences dramatiques du Bunchy Top.

Apprenez à les reconnaître pour les différencier et lutter si vous voulez améliorer votre production de bananes.

Mais commençons par un petit rappel sur le puceron du bananier, qui transmet le Bunchy Top...

 

Le puceron du bananier

  • Petit insecte en colonie au coeur des feuilles (dans le "cigare"), se nourrissant de la sève du bananier.
  • Au bout de quelques semaines aparaissent des formes ailées qui se déplacent vers d'autres bananiers (favorisant la propagation du virus du Bunchy Top).

puceron bananier1

Les ravages

  • La transmission du Bunchy Top, lorsque la zone est contaminée.
  • Un affaiblissement général du bananier et un impact sur le rendement (poids du régime).

Les solutions

  • Sans être une solution efficace pour lutter contre le Bunchy Top, la lutte contre le puceron reste une mesure d'accompagnement importante pour essayer de limiter la propagation du virus.
  • Des traitements à l'huile minérale (type DC Tron), agissant de manière mécanique par étouffement des pucerons, peuvent diminuer la population de pucerons.
  • Les particuliers pourront aussi tester l'eau savonneuse.


 

Le charançon du bananier

  • Petit insecte libre, avec rostre, se nourrissant dans le bulbe ou les gaines.
  • Il se reproduit faiblement (1 œuf par semaine), mais il a une très grande longévité (1 an à 4 ans).
  • Sa larve blanche se nourrit en particulier dans le bulbe (âge adulte en 5 à 7 semaines)

 

Les ravages

  • la mort des racines, la fragilisation de la souche, la chute des plants
    • Gros risque si nouvelle plantation à partir de rejets. Si grosse infestation peut entrainer jusqu’à 40% de mortalité des plants.
    • Risque si la nouvelle plantation est proche d’une vieille parcelle ou s’il reste des vieilles souches.
    • Perte de productivité due à la chute des bananiers, et à la réduction du régime (jusqu’à moins 40%)

 

Les solutions

1 – Pratiques culturales

  • Planter dans parcelle « vierge »
  • Effectuer un parage / trempage des rejets avant plantation : tremper 3 jours dans l’eau savonneuse
  • Planter vitroplants ou vivoplants

 

2- Piégeage : 16 pièges à l’hectare - phéromones

Les pièges jaunes et les phéromones sont disponibles auprès d'ARBOFRUITS. Contactez le technicien le plus proche de chez vous.

 

La Pyrale du bananier

  • Un papillon qui pond dans la fleur du bananier
  • les chenilles de nourrissent de la peau des jeunes fruits

 

Les ravages

  • Fruits galeux et non commercialisable

La solution

Piqûre de la fleur avec une seringue : solution insecticide à injecter dans le quart supérieur de la fleur avant qu’elle ne se recourbe.

Il existe des insecticides naturels efficace de type "DIPEL" (préparation à base de Bascillus thuringiensis).

seringue a bananier pique fleur bananier piqure fleur bananier2

 

La cercosporiose ou "maladie des raies noires"

  • Un champignon (temps humide)

Les ravages

  • Nécrose des feuilles qui suit les nervures (jaune doré/noir)
  • Provoque un déficit de photosynthèse (plus petits régimes)

 

Les solutions

  • Effeuiller, éliminer les feuilles ou les poser le dessus contre le sol.
  • Entretenir la plantation (aérer)
  • Traitement chimique (huile minérale + fongicide)

voir la fiche technique